Archive de l’étiquette Tanibis

ParYaneck Chareyre

Making off : Critique Sous la maison

Depuis aujourd’hui, vous pouvez lire sur le site 9eme Art.fr, ma critique de l’album Sous la maison, oeuvre du canadien Jesse Jacobs publiée en France par Tanibis.
Laissez-moi vous raconter rapidement comment j’ai choisi cet album.

Depuis une année, j’essaye de développer ma sensibilité aux « petits éditeurs », voir aux « tout petits ». Bref, j’essaye d’être attentif à ce qui sort des grosses cavaleries, des grosses productions made in Dupuis, Soleil ou Glénat. Une façon de corriger un manque dans ma connaissance du milieu de la BD en France.

Pendant le dernier festival BD Boum de Blois, j’ai participé à un évènement « privé », des rencontres spécialement organisées entre plusieurs éditeurs et les membres de l’Association des Critiques et Journalistes de Bande Dessinée, à laquelle j’appartiens. Consignes simples, des tables avec un éditeur derrière, des journalistes qui passent une dizaine de minutes avec eux et se font présenter le programme de l’année 2019. Un moment intense pour eux comme pour nous, à partir du moment où l’on joue le jeu de s’intéresser à ce qu’ils ou elles proposent.

Pour cette première participation, j’ai décidé de jouer le jeu à fond, me dirigeant vers les éditeurs disponibles quand moi je l’étais, sans stratégie. J’ai donc favorisé les rencontres.
Claude, éditeur de Tanibis était là. Je ne connaissais pas du tout cette maison d’édition qui, de son aveu, doit sortir 4 albums par an. Ils venaient de se voir sélectionner un album à Angoulême (voir la sélection FIBD 2019), mais j’étais totalement passé à côté. Je me suis donc fait présenter leur catalogue et les prochains titres.
Ce furent de superbes découvertes. Pas forcément faciles, mais super enthousiasmantes.

J’ai notamment fait la « rencontre » de l’oeuvre de Paul Kirchner, un auteur américain de ComiX (bd indépendante underground), qui m’a tellement fait envie que je suis passé acheter le lendemain un des albums sur le stand (retrouvez ma chronique sur mon compte Instagram). Et puis il y avait Sous la maison… Que j’ai feuilleté pendant que l’éditeur me parlait, et qui m’a littéralement hypnotisé. Un petit éditeur, un album peu connu et pourtant sélectionné à Angoulême, j’ai rapidement assemblé tout ça dans ma tête. Il me fallait proposer à la rédactrice en chef de 9e Art, de traiter ce bouquin particulier.

Coup de chance, elle a approuvé sans retenue. Alors oui, je bosse surtout sur de petits éditeurs pour l’instant pour ce site. Mais pour la fin d’année, je me réserve quelques gros titres bien bankable pour compenser. N’empêche, quelle sacrée découverte, je ne regrette pas.

A bientôt.